Michel Siffre sort de 69 jours sous terre

Journal: 
Le Parisien
Date: 
14 février

a volontairement  passé dans la de la Clamouse à Saint-Jean-de-Foz. Voir le PDF ici.

 

: Michel Siffre sort de 69 jours d’ Saint-Jean-de-Fos (Hérault)

DE NOTRE CORRESPONDANT

«LE PLUS GRAND moment d’émotion pour moi, c’était hier soir, lorsque tous les amis, les pionniers de mes premières expériences sont venus me rejoindre au fond de la grotte : Jacques Chabert, Antoine Senni, Josie Laurès », explique Michel Siffre, quelques heures avant la sortie de son isolement de la grotte de Clamouse. Son expérience hors du temps avait pris fin lundi dernier au bout de soixante-neuf jours d’isolement et sans aucun repère de temps. « A ce moment-là, il était en décalage physiologique de six jours et psychologique de dix jours », explique Sébastien Boissières, l’un des assistants de surface. « A ce moment-là, il était en totale inversion de cycle de vie. Il se couchait à huit heures du matin. On a dû casser ce rythme », poursuit-il.

« Le temps m’a paru long »

« Ce qui m’a le plus manqué ? La chaleur et le contact humains, forcément. Le temps m’a paru bien long, mais c’est sans doute aussi parce que j’ai beaucoup vieilli depuis mes précédentes expériences d’isolement menées en 1962 et 1972 », raconte-t-il. Durant ces soixante-neuf jours, Michel Siffre reconnaît ne pas avoir beaucoup travaillé, mais il a lu énormément. « J’ai parcouru une trentaine de livres. J’ai dévoré avec passion “Vingt Ans après” d’Alexandre Dumas, et “Presque rien sur presque tout” de Jean d’Ormesson. Le reste du temps, je l’ai consacré aux expériences scientiques. Parfois, jusqu’à six heures par jour. C’était d’ailleurs l’aspect le plus fastidieux et le plus difficile à supporter durant ce séjour. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, j’étais équipé de capteurs et de sondes. J’ai réalisé des prélèvements constants de salive et d’urine », poursuit-il. Ces données permettront d’établir une comparaison avec les deux premières expériences. Michel Siffre avoue encore avoir beaucoup souffert du manque de fruits et de légumes frais. Durant soixante-neuf jours, il ne s’est nourri que de conserves. Après avoir retrouvé la lumière du jour aujourd’hui vers 14 heures, Michel Siffre n’en aura pas pour autant terminé avec les prélèvements médicaux. Ceux-ci se poursuivront pendant une semaine encore.
Claude Massonnet

Les clés du monde souterrain

AUSSI FASCINANT soit-il, le monde sous terre ne se visite pas sans préparatifs. Pour une première approche de la spéléologie, le site de la Fédération française ffspeleo.fr est très bien fait. On y apprend l’histoire de cette passion à mi-chemin entre le sport et la science. Toutes les techniques y sont clairement expliquées, ainsi que le matériel et les conditions nécessaires pour une pratique sereine. Ce site s’adresse également aux connaisseurs, qui y trouveront tous les renseignements utiles, agrémentés de photos ou cartes. Enfin, le site contient toutes les adresses et les coordonnées des fédérations pour ceux qui souhaiteraient s’initier. Le calendrier des stages est également consultable.

Adresse Internet : www.ffspeleo.fr

 

Voir aussi l’article sur Morizzio Montalbany qui a passé 1 an sous terre

Partagez cette page !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*